Le principal symptôme : le cloquage


Les cloques sont le signal d’alarme le plus courant, et dès leur apparition, il faut immédiatement soumettre le bateau à l’examen d’un professionnel. La taille des cloques peut varier de petites têtes d’épingles à des zones larges comme la paume de la main. La présence d’un liquide dans la cloque est révélateur d’un problème potentiel. Si le liquide a une odeur piquante et vinaigrée, ou de consistance grasse et collante au toucher, il s’agit très probablement d’osmose. Avant d’entreprendre un traitement, il est important de déterminer la cause du problème. Nous recommandons toujours de prendre l’avis d’un professionnel.


Certaines cloques apparaîssent pour d’autres raisons que l’osmose. Elles se présentent sous forme de plaques de petites cloques de la taille d’une tête d’épingle ou de boursouflures, soit localement (généralement au niveau de la flottaison), soit sur toute la surface immergée. Ces cloques sont souvent dures et difficiles à casser, et lorsqu’on les ouvre, elles sont sèches, sans odeur évidente : elles peuvent être dues à des vides d’air. Ce phénomène n’est pas grave, il est néanmoins important de vérifier le degré d’humidité de la coque avant de le traiter.


Autres signes alarmants à rechercher



Fibres proéminentes: On voit parfois des fibres dépasser sous ou au travers du gelcoat, et l’eau pénètre le stratifié par un effet de mèche.



Craquelures en étoile: Ceci peut se produire aux endroits où le gelcoat est cassant. De fines craquelures, en général provoquées par une flexion importante ou un choc, laissent l’eau s’infiltrer dans le stratifié.


Trous d’épingle: De petites bulles présentes dans le gelcoat diminuent son étanchéité, et favorisent l’absorption de l’eau.


Insuffisance de polymérisation du gelcoat: Un mélange incorrect ou une application de gelcoat dans de mauvaises conditions peut conduire à une réticulation incomplète. Cela entraînera un manque d’étanchéité, et favorisera l’infiltration de l’eau.